Ubisoft pourrait être le prochain gros rachat

Share

En plus d’être en perte de vitesse depuis quelques années, Ubisoft souffre aussi sur le plan financier avec une action en bourse qui a chuté de près de 41% sur l’année passée. C’est dans ce climat que certains très grands capitaux comme Blackstone Inc. et KKR & Co. se penchent sur la possibilité de racheter la société de développement, d’après un article sorti par Bloomberg et repris par KOTAKU.

Fleuron du jeux-vidéo francophones, Ubisoft est un des mastodontes du domaine avec près de 20 000 emplois et capitalisation actuelle 5,2 milliards de dollars. Malgré cela, des rumeurs misent en avant par Bloomberg soulignent que des investisseurs s’intéressent de près au cas d’Ubisoft, sans pour autant que de vraies discussions soient en cours entre tous les partis. Contacté par ce même média, le studio a annoncé ” qu’il avait construit un portefeuille solide et qu’il était idéalement positionné pour tirer parti des opportunités émergentes dans un contexte de croissance rapide du secteur “, sans pour autant commenter les rumeurs.

De son côté, Kotaku rapporte aussi cette même information, en expliquant avoir discuté avec des développeurs en place et passés par Ubisoft. D’après ces sources, les difficultés de production récentes et la chute des actions sont profitables à des personnes qui voudraient racheter la société française. Toujours selon ce même article (disponible en bas), des retards de développements sont à prévoir pour les prochaines grosses sorties du studio comme Assassin’s Creed, Far Cry ou Ghost Recon. Sans même parler de Beyond Good and Evil 2 qui a quasiment disparu de la circulation depuis sa dernière apparition lors de l’E3 2018.

En plus des difficultés en interne, le climat actuel du monde du jeu-vidéo n’est pas forcément favorable à Ubisoft. Kotaku souligne ici les paroles d’Andrew Wilson le PDG d’EA, qui annonçait récemment : ” il semble que ceux qui restent doivent se contenter de manger ou d’être mangés “, en commentant les nombreux rachats qui ont eu lieu en ce début d’année (Bungie avec Sony, Blizzard avec Microsft et Zynga par Take-Two).

Pour appuyer ces rumeurs, les journalistes insistent aussi sur le départ de Charlie Guillemot, le fils de l’actuel PDG Yves Guillemot, qui ne laisse donc aucun parent légitime capable de reprendre la société familiale.

Sources :

https://kotaku.com/ubisoft-acquisition-buyout-assassin-s-creed-far-cry-gho-1848831498

https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-04-22/assassin-s-creed-publisher-ubisoft-said-to-draw-buyout-interest

Auteur

Translate »